Nude, le troisième parfum "couleur" d'Azzedine Alaïa

Nude, le troisième parfum "couleur" d'Azzedine Alaïa

Alors qu'Azzedine Alaïa, le célèbre couturier franco-tunisien nous quittait il y a un mois à l'âge de 77 ans, le lancement de l'Eau de Parfum Nude, son troisième parfum résonne d'autant plus fort dans nos coeurs. Et c'est donc le nude, la troisième " couleur " emblématique de son univers, aux côtés du noir et du blanc, qui est tout naturellement aux sources de l'inspiration de cette création qui vient compléter aujourd'hui la collection des fragrances Alaïa, après l'Eau de Parfum et l'Eau de Parfum Blanche. Azzedine Alaïa, tunisien de naissance et parisien d'adoption Très jeune, Azzedine Alaïa développe une véritable passion pour la mode en feuilletant les pages de Vogue. Ses études de sculpture à l’École des Beaux-Arts de Tunis sont une véritable révélation : sa relation au corps humain en sera changée à jamais. Son diplôme en poche, le jeune créateur fait ses premiers pas dans la mode en tant que couturier, puis décide d’élire domicile à Paris en 1957 où il commence alors sa carrière en tant que tailleur chez Christian Dior avant de rejoindre très rapidement la maison Guy Laroche puis, quelques années plus tard, de participer à la confection des modèles de Thierry Mugler. Il ouvre son premier atelier dans son appartement de la rue de Bellechasse à la fin des années 1970 où naissent des créations destinées à ses clientes privées parmi lesquelles Marie-Hélène de Rothschild, Louise de Vilmorin, Bettina Graziani, Arletty ou encore Greta Garbo...Puis viennent les années 80 et la consécration avec ses premières collections de prêt-à-porter et les défilés avec cette nouvelle génération de mannequins, les " Supermodels" (Stephanie Seymour, Naomi campbell, Linda Evangelista...) qu'il révèle et qu'elles vénèrent encore totalement aujourd'hui. Le nude ou l'évocation charnelle des muses d'AlaÏa Une robe Alaïa ne se porte pas, elle ne fait qu'un avec le corps. Le nude, c'est l'évocation de ce corps, de cette peau que le couturier aimait tantôt révéler, tantôt sublimer ou souligner par un savant jeu d'habillé-déshabillé mais toujours sculpté à même la silhouette. Après le noir et le blanc, le nude est donc la troisième couleur emblématique de l'univers Alaïa mise en flacon après L'Eau de Parfum et L'Eau de Parfum Blanche. Et c'est au parfumeur Marie Salamagne qu'a été confié le défi de retranscrire olfactivement cette teinte nude que l'on devine d'ailleurs à travers les découpes du flacon, comme un corps qui se dévoile. Avec L'Eau de parfum Nude, le côté addictif du parfum de peau est naturellement porté à son paroxysme. Marie Salamagne a ainsi travaillé les bois avec le santal et le cèdre, la fève tonka, la cardamome et la fleur d'oranger pour ce côté nude et y a ajouté des muscs pour la signature olfactive des parfums Alaïa. "Une sensation délicate de peau, une caresse sensuelle et tendre subtilement demeurée aux frontières de l'animalité" nous explique le parfumeur. Quel plus bel hommage au travail d'Azzedine Alaïa que ce parfum seconde peau aussi réconfortant que le plaisir d'une robe tellement bien coupée qu'elle se ferait presque oublier. (Eau de Parfum Nude, Parfums Alaïa. Disponible en avant-première dans les boutiques Alaïa puis en mars 2017 en parfumeries et grands magasins)

JE LIS AUSSI