Blake Lively, une nouvelle égérie pour L'Oréal Paris

Blake Lively, une nouvelle égérie pour L'Oréal Paris

Visage du parfum Gucci Première, Blake Lively devient également en 2013 Egérie L'Oréal Paris aux côtés de Julianne Moore, Freida Pinto, Laetitia Casta ou encore Lara Stone.

© Egérie L'Oréal Paris Blake Lively, l’irrésistible étoile montante de Hollywood, devient à son tour égérie de L’Oréal Paris aux côtés de Julianne Moore, Freida Pinto, Eva Longoria, Lara Stone, Laetitia Casta ou encore Jane Fonda. Née à Los Angeles, cette Californienne de 26 ans est une actrice dont le talent a été salué par la critique pour ses interprétations remarquées dans Les Vies Privées de Pippa Lee, The Town ou encore Savages, devant la caméra de réalisateurs aussi renommés que Rebeca Miller, Ben Affleck ou Oliver Stone. Son rôle dans la série culte Gossip Girl pendant 6 saisons consécutives, lui a apporté la notoriété au plan mondial et lui a permis de gagner cette image d'icône de mode. Elle est ainsi devenue en 2011 le visage de la ligne de sacs Mademoiselle de Chanel et incarne aujourd’hui la fragrance Gucci Premiere.

“Je suis extrêmement honorée de rejoindre toutes les femmes exceptionnelles qui représentent L’Oréal Paris. Les Porte-paroles talentueuses et inspirantes bien sûr mais également toutes les femmes qui utilisent fièrement cette marque chaque jour. J’ai grandi avec la signature « Nous le valons bien ». C’est pour moi un message très important à communiquer aux femmes. La Beauté s’enracine dans la confiance en soi. C’est pour cette raison que je suis fière de devenir à mon tour une femme L’Oréal Paris », a déclaré Blake Lively.

JE LIS AUSSI

Worth It Show, le premier talk-show signé L'Oréal Paris

À l'occasion du Festival de Cannes qui sera célébré du 8 au 14 mai prochain, L'Oréal Paris souhaite donner la parole aux femmes dans le cadre d'un talk-show qui sera diffusé en direct depuis la mythique plage du Martinez.

Made in Pigalle, le Parfumeur qui met Paris en flacon

Révéler le vrai Paris, celui des Parisiens façon Saint-Germain, Montorgueil, Voltaire ou encore Le Marais. Telle était l'envie de Paul Petit, passionné de parfums depuis l'enfance et éternel amoureux de la Ville Lumière, après avoir vécu à New York, Londres ou Tokyo.