Chronos 70+ - NATURA BRASIL
 

Prix indicatif : 36 Acheter ce produit
Contenance : 30 ml
Sortie : Septembre 2012
L'avis des Addicts : ★★★★★ 19/20 (1 avis)
Packaging ★★★★☆
Conditionnement ★★★★★
Texture ★★★★★
Parfum ★★★★★
Efficacité ★★★★☆
Rapport Qualité / Prix ★★★★★
NATURA BRASIL

Natura lance Chronos 70+, un soin spécifique 70 ans et plus.

A 70 ans, les fibres de collagène, d'élastine et les protéoglycanes sont dégradés et leur renouvellement est très lent. Tout cela contribuent à l'altération des traits du visage et de la bouche. De plus, la déshydratation de la peau devient plus importante, la peau plus fragile est sujette à des craquelures de l'érythème, de la desquamation et des démangeaisons.

Il faut donc prendre soin de la peau. Chronos 70+ a été conçue pour apporter une réponse adaptée aux besoins des peaux des personnes de 70 ans et plus. Elle propose ainsi une hydratation complète. Cette crème agit sur les principaux signes du vieillissement, améliorant la fermeté, l'élasticité et la résistance de la peau.

COMPOSITION ET ACTIONS

- Complex HydraPro70+ : assure l'hydratation de la peau.

- PCA de calcium et Elastinol+R : permettent le renouvellement cellulaire.

- PCA de calcium et Triglycéride caprylique/caprique : agissent sur la barrière cutanée.

- Elastinol+R et dermoglucides : assurent la fermeté et l'élasticité de la peau.

- Alpha-bisabolol de Candeia : apaise la peau.

- CAO SPF 30 : protège la peau des UV.

Résultats : Une peau immédiatement hydratée et protégée. La peau est plus ferme, plus résistante. Réparée, sa texture est améliorée ainsi que son aspect. Les rides sont réduites et le teint est uniforme.

En parler sur le forum

Avis des consommateurs du produit Chronos 70+ : 19/20 (1 avis)

Femme à 38 ans

★★★★★ 19/20

Adapté à l'âge des personnes et à sa peau

+ Points forts : crème suivant l'âge de la personne et la résistance de sa peau

- Points faibles : je n'en vois pas

enfin une crème adaptée à nos besoins et à notre type de peau suivant notre vieillissement.

Avis déposé le 6 octobre 2013