Une nouvelle gamme capillaire signée Weleda

Une nouvelle gamme capillaire signée Weleda Weleda vient de reformuler ses shampooings. A la clé, une nouvelle gamme naturelle et bio certifiée Natrue qui prend en compte toutes les natures de cheveux.

Les céréales et leur puissance régénératrice sont au cœur de cette nouvelle gamme capillaire qui chouchoute avant tout les cuirs chevelus. Car on le sait bien, des beaux cheveux pleins de vie passent nécessairement par un cuir chevelu sain.

Pour des cheveux en pleine santé, Weleda a opté pour des tensio-actifs naturels, doux et biodégradables ainsi que pour des huiles végétales et des huiles essentielles. Des recettes réduites au strict minimum utile pour nos cheveux et bien sûr dépourvues de tout composant décrié (silicone, huile minérale, sulfate).

On retrouve également trois plantes phares dans cette nouvelle gamme : le millet, l’avoine et le blé qui ont été retenus pour leur forte teneur en silice, cette substance présente à l’état naturel notamment dans le corps humain et les plantes aux propriétés calmantes, anti-inflammatoires et qui accélère la croissance du cheveu.

Au quotidien, toute la famille pourra utiliser le shampooing au millet conçu pour un usage fréquent. Les cuirs chevelus à pellicules opteront pour le shampooing équilibrant au blé. Enfin, les cheveux secs et abîmés profiteront d’une routine complète à l’avoine en trois temps avec le shampooing régénérant, l’après-shampooing et un masque capillaire.

Un rituel qui lisse, fortifie, nourrit, protège, apporte force et brillance aux cheveux. Bref, une routine qui sublime notre chevelure.

A noter, la galénique n’a pas été mise de côté puisque les textures sont agréables, moussantes, faciles à rincer et surtout l’odeur de la gamme Avoine est particulièrement agréable.

Le soin du cheveu devient une petite pause de bonheur.

(Nouvelle gamme capillaire, Weleda. Disponible à partir de mi-mars 2013 en pharmacies, parapharmacies, magasins bio et naturels et à l’Espace Weleda à Paris. Prix à partir de 8,50 €)

Publié le 28 février 2013