On adore... Les Shampooings secs Go pretty

On adore... Les Shampooings secs Go pretty Parce que quand le temps nous manque le matin, ce sont bien souvent nos cheveux qui sont sacrifiés, nous sommes toujours à l'affût de nouveautés pour leur redonner fraîcheur et volume en un temps record.

Avec ses shampooings secs nouvelle génération, la marque Go pretty a de quoi rivaliser avec les meilleurs produits et prendre définitivement place dans notre salle de bains.

Sans paraben, sans silicone, sans sulfate et vegan, la formule Go pretty est élaborée à base de poudre de riz pour absorber l'excès de sébum mais surtout elle est micronisée pour une diffusion et une élimination optimales garantissant un résultat hyper naturel quelle que soit la couleur de cheveux.

Comme les autres shampooings secs, on vaporise à 30 centimètres des racines en soulevant les mèches, on répartit bien la poudre en massant toute la chevelure et on termine par un brossage.

Pour les cheveux qui regraissent vite, le matin quand on n'a pas le temps de les laver, après une séance de sport avant de retourner au bureau ou avant une soirée, le shampooing sec Go pretty Fraîcheur et Volume est idéal.

Pour redonner du gonflant et du corps aux cheveux fins et ternes mais aussi pour texturiser les cheveux lisses et faciliter la réalisation de chignons et de tresses, le shampooing sec Go pretty Force et Brillance enrichi en L-Arginine, un acide aminé connu pour renforcer le cheveu, est quant à lui un vrai produit de styling-soin.

Et parce que les cheveux emprisonnent aussi bien les odeurs de cuisine que de pollution urbaine, les shampooings secs Go pretty les enveloppent dans un délicat voile parfumé.

Go pretty, une nouvelle marque dans l'univers des shampooings secs qui n'a pas fini de faire parler d'elle.

(Shampooings secs Go pretty. Disponibles en pharmacies et parapharmacies. En savoir plus : www.go-pretty.fr et sur la page facebook Go Pretty Shampooing sec. Existe en aérosol format pocket 50ml et 200ml, prix indicatifs : 3,90 € et 7,50 €.

Publié le 13 juillet 2016