On adore... L'eau de couvent

On adore... L'eau de couventL'intrigue se situe en Haute Corse, sur les collines d'Oletta d'où se dresse un site unique, le couvent San Francescu. Haut lieu politique de la Corse datant du XIIIème siècle, le couvent tombe à l'abandon dans les années 1990 alors que s'éteint la dernière soeur franciscaine qui l'occupait.

C'est alors que Candida Romero, jeune peintre de profession, prend le pari fou de faire revivre ce monument majestueux au travers de l'art. sa passion. Elle achète donc le couvent et se lance dans sa restauration.

Dix ans plus tard, elle peut s'enorgueillir d'avoir relevé brillamment le défi puisqu'une campagne de travaux vient de s'achever, permettant de remettre sur pied la chapelle et une partie du couvent.

C'est pour mener à bien son combat que Candida Romero crée aujourd'hui l'eau de couvent.

Une idée qui s'est imposée d'elle même lorsqu'au hasard de ses promenades dans les hautes herbes du maquis corse, la jeune femme a retrouvé un flacon de cristal dont s'échappait une fraîche senteur aux notes d'agrumes. La légende dit qu'en gage d'amour, une nonne l'aurait offerte à un jeune officier.

Recueillies dans l'eau de couvent, ces notes sacrées mêlent en tête le citron, les feuilles et les branches de l'oranger amer et le bigaradier, appelé petit-grain avant de dévoiler un bouquet de jasmin, d'iris et de violettes sur fond de muscs.

Envie comme nous d'apporter votre pierre à l'édifice et de découvrir cette eau mixte, véritable bouffée d'air corse en flacon ?

Alors rendez-vous sur www.eaudecouvent.com et vous redonnerez des ailes à l' espoir de Candida Romero de voir renaître de ses cendres le Couvent San Francescu.

Publié le 27 janvier 2011