On adore... Le Vestiaire des Parfums Yves Saint Laurent

On adore... Le Vestiaire des Parfums Yves Saint Laurent Yves Saint Laurent rend olfactivement hommage aux pièces maîtresses de sa garde-robe emblématique avec Le Vestiaire des Parfums, une collection composée de cinq fragrances mixtes.

Des sillages griffés aux coupes sophistiquées qui revisitent chacun un essentiel du dressing Saint Laurent.

Cette collection est bien loin du clivage formaté du masculin-féminin, à l’image de Tuxedo, une eau de parfum réinterprétant ce costume masculin que les hommes du XIXème siècle portaient sur l’habit du soir pour le protéger de la fumée des cigares, et que Monsieur Saint Laurent revisitera dans les années 60 en créant le smoking féminin, must-have incontesté de la femme moderne.

La texture sombre et fumée du patchouli confère immédiatement sobriété et distinction à la composition puis se confronte à un accord ambre gris au sex-appeal magnétique et dense. Le poivre et la coriandre offrent quant à eux sophistication à l’allure comme la baguette de satin courant le long de la couture extérieure du pantalon et du revers de la veste.

Caban fait référence à ce vêtement authentique qui offre aux marins un cocon protecteur et qu’Yves Saint Laurent a traduit au féminin et habillé de boutons dorés pour en faire un manifeste de style.

Un parfum confortable dont la touche de santal incarne la trame brute de la laine puis se réchauffe d’accents vanillés et de fève tonka pour créer cette sensation de confort ultime ; un dénuement à la force tactile qui se sophistique enfin de poivre rose raffiné qui éclaire l’ensemble comme les boutons dorés.

Saharienne quant à elle se fait la fragrance revisitant cet habit en toile de lin ou de coton que les Occidentaux ont adopté au XIXème siècle pour se protéger de la chaleur africaine et indienne et que le couturier a transformé en vêtement urbain.

Un parfum solaire où la fleur d’oranger déploie sa sensualité charnelle et brûlante tandis que le néroli se fait tour à tour suave, intense puis animal. Le romarin, le thym et la sauge apportent une touche aromatique qui se veloute enfin de l’aura cotonneux des muscs blancs.

Conçu à l’origine pour les officiers britanniques, le trench fut également revisité par Saint Laurent qui lui apporta une nouvelle dimension féminine en l’imaginant ciré de noir et porté sur une robe du soir longue.

Avec Trench, la Maison propose un parfum de peau où les gouttes d’agrumes tombent en pluie et se réchauffent de bergamote, imperméable à toute austérité. Nuancée de violette, la noblesse de l’iris canalise ensuite cette averse, comme la ceinture resserre la silhouette, puis laisse place à la robustesse du cèdre sanglé de muscs blancs qui génère une sensation de protection.

Enfin, Caftan rend hommage à cette tunique traditionnelle que Saint Laurent a découvert lors de ses séjours à Marrakech et qu’il a réinterprété avec sa propre signature et sa modernité.

L’ambre chatoyant déploie ses facettes chaudes et mauresques, pour faire référence aux couleurs ocre et sable, puis se tisse en cœur d’un brocart de benjoin et de vanille tandis que les volutes d’encens dessinent une arabesque souple et que les agrumes brodent un motif exotique.

Cinq sublimes fragrances habillées de verre massif et coiffées d’un capot noir gravé de la célèbre Cassandre.

(Le Vestiaire des Parfums, Yves Saint Laurent. Disponible en exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann et sur www.yslbeauty.fr. Vaporisateur 125ml ; prix indicatif : 240 €)