On adore... Le Lounge Beauté Les Anges ont la Peau Douce

On adore... Le Lounge Beauté Les Anges ont la Peau DouceJ'aime prendre soin de moi et j'aime le luxe mais je n'ai jamais le temps. Si cette phrase vous parle, vous allez adorer comme nous Les Anges ont la Peau Douce, un nouveau concept d'institut de beauté qui permet aux femmes actives de prendre soin d'elles plus facilement et plus souvent.

A la carte de ce Lounge Beauté qui vous accueille dans une atmosphère céleste aux nuances de gris et de bleu, sont en effet proposés des soins express de 30 minutes pratiqués non pas en cabine mais sur des fauteuils inclinables ultra confortables.

Des soins de courte durée certes mais des soins haut de gamme prodigués par des coach beauté expérimentées et selon des gestuelles très professionnelles à l'aide de la gamme de soins Les Anges ont la Peau Douce afin de procurer un vrai résultat soin et beauté.

Le Rendez-vous des Anges, Jeunesse Eternelle ou encore Le Joli Teint des Anges idéal pour aborder l'été avec une mine de rêve, sont autant de " cérémonies de soin " visage qui démarrent par un démaquillage suivi d'un gommage très doux et s'enchaînent avec un modelage sur-mesure, pur moment de détente.

Chaque soin s'achève enfin par un remaquillage léger du teint et l'application d'un peu de mascara, de gloss et de shampooing sec à la racine des cheveux. Un détail qui a son importance lorsqu'il s'agit de repartir travailler, de sortir ou de diner tout de suite après le soin et qui n'avait d'ailleurs pas échappé à la sagacité de notre chère Celebsue, fidèle Addict, ainsi qu'elle l'évoque dans son blog " Ni Blonde, Ni Rousse ".

Avant un rendez-vous important, un tête à tête en amoureux ou simplement pour vous faire plaisir et vous détendre, poussez donc la porte du Lounge Beauté Les Anges ont la Peau Douce et offrez- vous sans hésiter 30 minutes de bonheur parmi les anges !

Les Anges ont la Peau Douce
Lounge Beauté Saint Honoré
254, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Tél : 01 47 64 48 24
www.lesangesontlapeaudouce.com

Publié le 23 juin 2011