Louis Vuitton renoue enfin avec le parfum

Louis Vuitton renoue enfin avec le parfum©Louis Vuitton En 1927, Louis Vuitton lançait Heures d’Absences, son premier parfum qui fut rapidement suivi de Je, Tu, Il en 1928 puis de Réminiscences et Eau de Voyage en 1946 ; quatre opus pleins de mystères puisqu’il ne reste, de nos jours, aucune trace de leurs essences olfactives.

Aujourd’hui, le célèbre malletier se nourrit de son attachement pour les nécessaires de beauté créés pour les élégantes depuis les années 20 et renoue avec la parfumerie en dévoilant une collection de sept fragrances féminines inspirées de l’esprit du voyage et de la découverte.

Pour créer cette collection, la marque a fait appel au maître-parfumeur Jacques Cavallier Belletrud, devenu le nez de la Maison, et l’a invité à parcourir le monde et à visiter les ateliers Louis Vuitton pour s’imprégner de senteurs et d’émotions particulières afin de les retranscrire dans ces sept eaux de parfum.

Associant rose turque, rose bulgare et absolu de rose Centifolia extraite au CO2 - une technique d’extraction exclusive - Rose des Vents est une fragrance oxygénée et duveteuse qui se pare d’iris, de cèdre et de poivre.

Turbulences rend quant à elle hommage à la tubéreuse et au jasmin qui se teintent d’osmanthus, de rose de mai et de cuir.

Le voyage se poursuit ensuite dans les célèbres ateliers Vuitton avec Dans la Peau qui mixe jasmin, magnolia, narcisse, abricot et muscs poudrés autour d’une infusion de cuir.

Ode à la nature incarnée par le muguet, Apogée mêle overdose de rose de mai grassoise extraite au CO2, jasmin de Grasse et magnolia de Chine sur un fond puissant de bois de gaïac et de santal.

Avec Contre Moi, place à la vanille de Madagascar qui se magnifie de rose Centifolia, fleur d’oranger, magnolia, cacao et graine d’ambrette pour révéler sa fraîcheur aérienne.

Soulignant la noirceur du précieux bois d’oud du Laos, Matière Noire est une explosion olfactive de cassis, narcisse, jasmin et rose Centifolia sublimée d’encens, de benjoin et patchouli.

Enfin, le voyage se termine avec Mille Feux, un parfum incandescent mixant cuir, framboise, safran, iris et osmanthus pour évoquer la conception d’un sac à partir d’un cuir couleur framboise.

Dessinés par Marc Newson, les flacons ultra-chics aux formes sobres se coiffent d’un capot noir gravé de l’iconique monogramme.

Et pour incarner cette collection, Louis Vuitton a fait appel à la talentueuse Léa Seydoux - déjà égérie de la Maison - dont la beauté froide sera à l’affiche d’une campagne dévoilée courant automne 2016.

(Parfums Louis Vuitton. Disponibles en exclusivité dans les magasins Louis Vuitton et sur www.louisvuitton.com. Vaporisateur 100ml et 200ml, prix indicatifs : 200 € et 300 €)

Publié le 15 septembre 2016