Les Mille et une Nuits parfumées d'Armani

Les Mille et une Nuits parfumées d'ArmaniN’exprimer que ce qui est absolument essentiel, pas davantage.

Un sens de la mesure cher à Giorgio Armani et exprimé ici dans un travail minutieux qui a permis d’apprivoiser des ingrédients indomptables, de rendre fluidité aux fumées et résines et de les assembler avec justesse et équilibre pour donner vie à « La Collection des Mille et une Nuits ».

Réinterprétation contemporaine des splendeurs infinies de l’Orient, Oud Royal, Rose d’Arabie et Ambre Orient sont trois trésors dissimulés en parfums, trois fragrances « Haute Couture » en hommage aux traditions.

Pour lui laisser son poids, sa noblesse et ses majestueux reflets, Giorgio Armani met en scène avec Oud Royal, le couronnement de l'oud en soulignant chacun de ses caractères. Sa profondeur est amplifiée par un accord ambré, son rougeoiement est avivé d’épices et ses reflets de terre noire sont fumés d’un voile de myrrhe et d’encens.

Rose d’Arabie est elle un hymne majestueux à l’essence de rose. Epicée d’éclats de safran d'abord, elle choisit le patchouli et des bois sombres pour s’épanouir en coeur et s’abandonne en fond aux voluptés d’accords d’ambre doré.

Depuis les origines de la parfumerie, les infusions d’ambre apportent une lumière chaude, dorée, vibrante aux plus grands parfums. Avec Ambre Orient, Giorgio Armani illumine la peau à la lumière de l’ambre. Une ambre qui se fait un peu sombre lorsque thym et encens voilent sa note de tête puis laisse éclater tous les feux des bois en coeur avec le patchouli, le oud et le santal avant que la blanche lumière de la vanille ne révèle ses derniers feux.

(Collection Mille et une Nuits, Oud Royal, Rose d’Arabie et Ambre, Armani/Privé. Disponible à la boutique Giorgio Armani, 6 place Vendôme Paris 1er et 44 rue François Sibilli à Saint-Tropez, au Bon Marché, aux Galeries Lafayette Haussmann, au Printemps Haussmann, au Printemps à Lille et Parfumerie Taïzo, 120 rue d’Antibes à Cannes. Vaporisateur 100 ml, ppi : 190€)

Publié le 28 février 2011