L'Eau, le N°5 d'aujourd'hui par Chanel

L'Eau, le N°5 d'aujourd'hui par Chanel
© CHANEL
Véritable patrimoine olfactif, N°5 est un monument de chic, une certaine idée de la féminité.

Et chaque parfumeur de la Maison Chanel s'est evertué de génération en génération, d'Ernest Beaux à Jacques Polge, à protéger sa formule, à en maîtriser la mécanique et sans jamais trahir sa force chromosomique, à mettre N°5 au diapason de son époque.

Ainsi, après une déclinaison en Eau de Toilette en 1924 et en Eau de Parfum en 1986 puis un nouveau souffle injecté dans la formule, vingt-deux ans plus tard, avec l'Eau Première, c'est au tour du parfumeur Olivier Polge de s'essayer à l'exercice de style en créant N°5 L'Eau.

S'attachant à composer un équilibre nouveau et un idéal de fraîcheur, le parfumeur a littéralement disséqué la formule originelle pour s'emparer de chaque matière première, en comprendre le rôle et entièrement réinventer le N°5.

Une nouvelle composition qui fait rayonner les agrumes, citron, madarine et orange, hissés vers le ciel par les aldéhydes et annonçant un foisonnement de fleurs. La rose se mêle au jasmin oxygéné ainsi qu'à une nouvelle fraction d'ylang-ylang plus moderne que jamais.

Et derrière ce bouquet se cache une nervosité inédite apportée par le vétiver et le cèdre accompagnés de notes de muscs doux et cotonneux.

Jamais N°5 n'avait été aussi frais. Un N°5 qui n'est pas une cologne mais bien une véritable nouvelle création : le N°5 d'aujourd'hui qui fait de la fraîcheur son étendard.

Une fraîcheur évoquée par la transparence cristalline de son jus et par la pureté du visage de celle qui a été choisie pour en être l'égérie, la jeune comédienne Lily-Rose Depp.

(N°5 L'Eau, Chanel. Disponible à partir du 2 septembre 2016 en parfumeries et grands magasins. En savoir plus sur www.chanel.com. Vaporisateur 35ml, 50ml et 100ml, prix indicatifs : 68 €, 89 € et 126 €)

Publié le 19 août 2016