Le parfum entre dans une nouvelle ère avec Filorga

Le parfum entre dans une nouvelle ère avec FilorgaParce que le parfum est le premier réflexe beauté des femmes, Filorga a voulu en révolutionner l'approche et en faire un véritable geste de soin.

Mission accomplie avec l'Eau Anti-Age, une brume parfumée qui vient de voir le jour, au carrefour de la cosméceutique et de l’aromacosmétique, inaugurant ainsi le concept de mésothérapie sensorielle.

Si les parfums ont un effet sur les cellules olfactives, ils ont également un impact sur les cellules cutanées en aromacosmétique. C'est pourquoi, outre le NCTF, complexe star Filorga utilisé en mésothérapie pour stimuler la production de collagène, l'Eau Anti-Age renferme également des actiscents, des extraits aromatiques aux propriétés cosmétiques rajeunissantes.

Un effet biologique cutané prouvé, doublé d'un effet neurosensoriel grâce à un parfum qui dynamise et renforce la confiance en soi.

Plus aérienne qu’une crème mais aussi concentrée qu’un sérum, cette brume se vaporise sur le visage, le cou, le décolleté et le dos des mains sur peau nue, matin ou soir, seule ou sous son soin. Non alcoolisée et non photo-sensibilisante, elle est aussi la bienvenue au soleil, en cours de journée et sur peau maquillée dès que celle-ci montre des signes de fatigue.

Une simple vaporisation et les minuscules gouttelettes fusent pour envelopper la peau d’effluves à impact émotionnel dynamisants, avant de filer dans la peau pour libérer leurs actifs revitalisants au plus près des cellules.

Protégé et boosté, l'épiderme vibre d’une nouvelle énergie, d’une nouvelle douceur, d’un nouvel éclat. Dans le même temps, le moral s’élève, les traits se détendent et les signes de fatigue s’estompent.

(Eau Anti-Age, Filorga. Disponible en pharmacies, parapharmacies, chez Marionnaud et sur www.marionnaud.fr. Flacon spray, 100 ml, prix indicatif : 49 €)

Publié le 10 juin 2010