Julie Ferrez, coach forme et bien-être

Julie Ferrez, coach forme et bien-être

© Marc Macourt

Coach forme et bien-être la plus en vue du moment, Julie Ferrez est également une femme engagée. Sa notoriété, elle a souhaité la mettre aujourd'hui au service d'une cause qui lui tient particulièrement à coeur : celle de la lutte contre le cancer du sein. Alors que s'achève la campagne Octobre Rose, nous sommes allées à la rencontre de cette jeune femme déterminée qui nous rappelle l'importance du dépistage précoce du cancer du sein et nous explique son travail au quotidien auprès des femmes.

Sachant que le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes, le dépistage de la maladie est à l'évidence une cause qui vous concerne. Mais pourquoi avoir souhaité prendre part plus activement à cette campagne sensibilisation ?

Effectivement, en tant que femme, j’étais déjà convaincue de l’importance d’aller se faire dépister au plus tôt pour enrayer ce fléau. Et puis, dans le cadre de mon travail j’ai été aussi particulièrement sensibilisée au sujet parce que parmi ma clientèle, j’ai beaucoup de femmes qui ont plus de quarante ans. Il m'est donc arrivé de suivre des femmes atteintes du cancer du sein et comme mon rôle de coach, c'est vraiment de m'occuper de la forme et du bien-être, il était donc naturel que je sois à l'écoute de mes clientes et que je puisse les aider. J’ai également réalisé à quel point il était important de véhiculer ce message de prévention car même si beaucoup de femmes ne se sentent pas concernées parce que personne de leur famille n’a été touché, il faut savoir pourtant que cette maladie affecte des femmes de plus en plus jeunes. Mais contrairement à beaucoup de personnalités, je ne voulais pas me contenter de dire aux femmes d'aller montrer leurs seins ; je me devais d'aller plus loin et de leur expliquer pourquoi et comment. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu rentrer dans le vif du sujet et me suis intéressée de plus près à la problématique du dépistage. Et c'est comme cela que j’ai découvert le mammographe Sectra, une nouvelle technologie qui devrait réconcilier les femmes avec la mammographie.


►Quel est ce système de
mammographie Sectra ?

D’abord il faut rappeler qu’il existe aujourd’hui des technologies différentes qui permettent d’effectuer des mammographies. Je me suis renseignée activement sur le sujet car comme la plupart des femmes, je ne connaissais pas l’existence de ces différentes méthodes. Je me suis rendue compte que la technologie analogique avait beaucoup d’inconvénients, à savoir qu’elle était très inconfortable et qu’elle était assez longue et fastidieuse. A l’inverse, la technologie numérique comporte de nombreux avantages et tout particulièrement le système Sectra.

► Quels sont les avantages de la mammographie Sectra par rapport aux autres technologies ?

Ses avantages sont nombreux. D’abord l’examen ne dure que 5 minutes, l’image est donc de qualité numérique et par conséquent beaucoup plus nette. Il est possible également de zoomer et d'avoir une vision à 360° permettant un meilleur diagnostic. La patiente peut en même temps que le médecin regarder les images visibles sur ordinateur, ce qui rend les rapports médecin-patient beaucoup plus humains. Et au lieu de repartir avec vos radios sous le bras et d’aller ensuite rencontrer votre médecin, vos examens sont tout simplement consignés dans un fichier numérique. Et puis après en termes de confort, ce qui me parait primordial, cette technologie est aussi plus intéressante. Si avec l’analogique, la plaque est droite et froide, avec le mammographe Sectra, la plaque est en PVC incurvé afin d'épouser la forme du sein. La pression est alors moins importante et quant à la plaque, elle est chauffée, ce qui rend l'examen moins stressant. Dans la mesure où les technologies de mammographie ont évolué, il me semble évident de privilégier celles qui respectent les femmes. C'est le cas du mammographe Sectra mis au point par ce laboratoire suédois auprès duquel j'ai décidé de m'engager pour promouvoir cette technologie. Aujourd’hui, présent dans 19 pays dans les plus grands centres de dépistage, ce mammographe l'est également dans 43 centres en France. Encore une fois, dans le cadre de mon travail, c'est vraiment une démarche naturelle que de me préoccuper du bien-être des femmes.

S’agissant justement de votre travail auprès des femmes, quels sont les conseils d'hygiène de vie que vous leur donnez ?

Alors d’abord, je suis contre les régimes, c’est la base ! S’affamer pour rentrer dans un 36 alors que l’on n’en pas la morphologie, cela est pour moi une abérration. Ensuite, ce sont des choses complètement logiques mais qu’on a souvent du mal à admettre. On peut par exemple comparer son corps à une voiture ; pour avancer, il faut lui mettre du bon carburant régulièrement et ne jamais sauter le repas car plus vous sautez de repas et plus votre corps va stocker les repas d’après et là, la prise de kilos est inévitable. Ensuite, il y a quelques règles à respecter du point de vue digestif. Pour éviter les ballonnements à 14h et être moins fatigué après le repas, il ne faut pas mélanger les protéines et les glucides. Par exemple, éviter de manger du poulet avec des tagliatelles mais plutôt avec des légumes car on ne digère pas à la même vitesse les protéines et les glucides. Ensuite, comme le recommandent les cardiologues, il faut s’astreindre à avoir au minimum 30 minutes d’activité par jour. Une règle de base qui est au cœur de ma méthode, une vraie méthode préventive pour se maintenir en bonne santé car en ayant une bonne hygiène de vie, en faisant du sport et en mangeant bien, vous tombez moins malade. Pour preuve, le système de santé s'associe même à mon travail. En effet, j'ai un partenariat avec le groupe d'assurance Protegys qui accorde une remise de 10% à tous ses adhérents qui acceptent de se prendre en main et de suivre mon programme. Car c'est très bien de vouloir se prendre en main mais sans aide, cela n'est pas forcément évident. Avec mon programme, j'apporte une vraie méthodologie...

Julie Ferrez, coach forme et bien-être

► En quoi consiste plus précisément ce programme et comment peut-on le suivre ?

Mon programme est en fait basé sur une approche globale santé et bien-être qui grâce à mon site Internet
www.julieferrez.com, est désormais accessible à tout le monde car c'est la retranscription en ligne de ma méthode à domicile. Très concrètement, comme vous le feriez en vous inscrivant dans une salle de gym, vous vous connectez sur le site, créez votre profil et avez alors accès à votre interface personnel avec votre plan alimentaire chaque semaine, une liste de courses pour préparer la semaine à venir et même des recettes.

En plus de ce rééquilibrage alimentaire, mon programme de coaching en ligne comprend trois séances d’entraînement vidéo de 20 à 30 minutes
qui sont à répartir selon ses possibilités sur la semaine car bien sûr, mon programme s'adapte aux contraintes du quotidien. Chaque séance est ciblée sur une partie du corps, sachant que le but est de renforcer la posture. En plus de ces séances, je demande d’aller marcher, courir ou de faire de la natation pour avoir chaque jour une activité de 30 minutes. Et puis, il y a un vrai suivi, vous n’êtes jamais seule. Une diététicienne vous appelle dès votre inscription au site pour vous guider et vous aider à commencer le programme. Ensuite, avec le forum, tous les membres du programme peuvent également discuter entre eux et partager leurs expériences. Et mon équipe et moi-même sommes là pour répondre aux questions, donner des conseils de bien-être et des astuces minceur, notamment dans la Newsletter envoyée tous les vendredis. Par exemple, je recommande de consommer des amandes de Californie, des amandes riches en bons nutriments et dont l'indice de satiété est élevé. Une autre astuce : je propose aussi une liste d’aliments minceur qui grâce à des équivalences, permet de tenir compte des goûts de chacune et d’éviter les faux-pas !


►Finalement, c’est un programme santé bien-être mais aussi un programme minceur ?


Oui et non car le mot d'ordre c'est vraiment la prévention mais je dirais que c’est en fait un programme caméléon qui s’adapte à tout le monde. Certaines veulent se prendre en main et perdre du poids, d'autres simplement se maintenir en forme. Mais comme c'est un programme non restrictif sur le plan alimentaire, qui apprend à bouger et à être mieux dans son corps, les deux vont un peu de pair. En tout cas, toutes les filles qui ont perdu du poids avec le programme ne le reprennent pas.

► Quels sont les types d’exercices que vous proposez dans votre méthode ? De quoi a-t-on besoin ?


On a besoin d’un ballon et de deux haltères et tout est basé sur ce que j'appelle la " Maison " en veillant toujours à garder les épaules basses, le ventre rentré et le périnée serré. Les épaules représentent le toit de la maison, les tablettes de chocolat, les obliques, les lombaires et le transverse sont les murs et très important le périnée, ce muscle qui part du coccyx au pubis, est le plancher qui gère l’équilibre de la maison. Je propose ainsi des exercices qui permettent de travailler sur la place des organes et de faire en sorte qu’ils puissent bien fonctionner.

► Vous êtes bien sûr aidée d’une équipe mais vous semblez vous-même très impliquée dans le suivi des abonnés à votre programme en ligne ?

Bien sûr et c’est indispensable d’ailleurs. Rien n'est automatisé et c’est donc moi qui alimente le contenu du site et qui répond directement à mes abonnés. D’ailleurs je suis sans cesse branchée sur mon iphone pour recevoir leurs emails. Nous allons également mettre en place à partir de décembre des rencontres avec mes abonnés une à deux fois par mois le samedi. C'était le cas d'ailleurs pour la course La Parisienne en septembre dernier. Nous avions un stand dédié à toutes les filles qui suivent mon programme sur Internet et j’ai pu faire la course avec certaines d’entres elles. C’était bien sûr un moment génial car c’est très important d’avoir ce contact. C'est d'ailleurs aussi l’idée du site, celle de créer une communauté autour du programme. Une communauté qui s’agrandit puisque ce sont aujourd’hui plus de 1400 personnes qui sont abonnées au programme, à 93% des femmes et pour les hommes, ce sont des hommes de plus de quarante ans. Il y aussi un peu plus de 2 millions de personnes qui nous suivent via la Newsletter. Sans doute l’effet " Télématin " puisque j’anime depuis mars dernier une chronique dans l’émission de William Leymergie sur France 2.

►Combien coûte ce programme de coaching en ligne ?

En fait, mon programme est proposé à 29 € pour un mois d'abonnement, à 119€ pour 6 mois et 178€ pour un an, ce qui revient dans ce cas à 14,90€ par mois.

Entre vos élèves à domicile, vos abonnés, la télévision, comment faites-vous pour être toujours aussi radieuse ? Avez-vous une votre marque de soin ou un produit de beauté fétiche ?

C’est amusant que vous me posiez cette question car mes amis me considèrent comme une beauty addict ! Je fais attention au soleil donc je mets de l’écran total. Comme je suis en scooter, les impuretés s’accumulent et pour avoir un joli teint, je nettoie donc soigneusement ma peau et la réhydrate. Les produits que j’utilise pour le corps sont les huiles de chez Weleda, de superbes huiles de massage pour récupérer après mes séances. En particulier celle à la grenade car comme en travaillant, je n’arrive pas forcément à boire suffisamment, ma transpiration devient acide et alors ma peau picote ; du coup je fais très attention à cela. Je fais aussi des cures de jus d’aloe vera tous les matins. Je ne bois pas d’alcool et le fait de ne pas mélanger les glucides et les protéines, cela évite d’encrasser le corps et cela se voit aussi au niveau de la peau. Pour mon visage, un produit que j’utilise très souvent c’est le Lait-Concentré Embryolisse. J’ai découvert ce produit récemment quand j’ai commencé la télé et à être beaucoup maquillée pour les plateaux. J’ai remarqué que c’était la base qu’utilisaient les maquilleurs mais pour ma part, je l’utilise le matin pour m'hydrater.

Pour le maquillage, je suis assez exigeante car il faut que cela soit waterproof. J’ai trouvé mon bonheur avec Benefit qui propose un gel fond de teint waterproof et maintenant je n’utilise plus que cela. L’été c’est parfait quand vous transpirez et en séance aussi. Sinon j’aime aussi les produits de maquillage Fred Farugia parce que les matières sont faciles à travailler. En fait, je me maquille très peu, juste le teint et les yeux mais je fais très attention à ma peau. Pour me démaquiller, j’utilise les produits Talika dont j’adore aussi les Patchs aux huiles essentielles, un miracle pour retrouver un regard frais.

Quant à mes cheveux, c’est un vrai cauchemar avec mon métier sachant que 60% de la transpiration passe par la tête et aussi avec mon casque de scooter que j’enfile et retire 10 fois par jour. Je m’oblige donc à ne les laver que tous les deux jours avec un shampooing à base d’aloe vera et de jojoba de la marque Forever, une marque qui ne fait que des produits à base d’aloe vera et qui est vendue uniquement sur Internet. Je prends aussi dans cette gamme les gels douche et les dédorants. Vous l’aurez remarqué, je trempe dans l’aloe vera ! En tout cas, ce shampooing est génial car il gaine le cheveu et ne le déssèche pas. Mais vraiment quand je ne peux pas faire autrement j’utilise le Shampooing sec Klorane. Sinon je vais chez le coiffeur une fois par mois et privilégie une coupe qui n’a pas besoin d’être coiffée. C’est à Michel K que je confie ma tête (57 rue des Mathurins, Paris 8ème). C’est assez drôle car c’est aussi le coiffeur d’Anna Wintour quand elle est Paris car avant, c’était le coiffeur du Ritz. Je l’ai rencontré quand je travaillais là-bas et c'est lui qui me coiffe depuis cette époque. Finalement, c’est vrai que je suis une beauty addict ! Mais c’est aussi très important compte tenu du milieu dans lequel je travaille où l’apparence est primordiale.

► Pour conclure, quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Je travaille actuellement pour le Crillon, le palace parisien où je m’occupe de la forme de leurs clients mais à partir de janvier 2011, je vais y ouvrir mon propre espace. Comme l’a fait Christophe Robin au Meurice, je pourrai alors vous accueillir au sein du Studio Julie Ferrez, un espace ouvert à tous et pas réservé uniquement aux clients de l’hôtel. Ce concept qui existe déjà en Allemagne, a vocation à être décliné un peu partout dans le monde avec l'aide d'équipes formées par mes soins et qui proposeront ma méthode de coaching toujours autour de la nutrition, de la forme et du bien-être.

En savoir plus sur le programme de Julie Ferrez : www.julieferrez.com

Publié le 24 novembre 2010