Hyperbole ou le paroxysme de la féminité chez Courrèges

Hyperbole ou le paroxysme de la féminité chez Courrèges Dans les années 60, Courrèges révolutionne la mode, participe à l’émancipation de la femme et fait planer sur Paris l’idéologie d’un futur singulier et radieux.

Aujourd’hui, la Maison bouscule les codes classiques de la parfumerie féminine avec Hyperbole, une eau de parfum qui ose la provocation d’un tabac au féminin.

Affranchie de toutes contraintes, Hyperbole fait la part belle au poivre blanc et au tabac - deux notes habituellement réservées aux fragrances masculines - et les mêle à la vanille, à la fève tonka et au patchouli pour révéler une féminité nouvelle et affirmée.

Composé par Antoine Lie et Jean Jacques, le parfum s’articule autour de trois duos, le poivre blanc et la bergamote qui rayonnent tout d'abord de modernité avant de laisser place en cœur à une note de tabac devenue fatale sous l’impulsion féminine du patchouli.

Enfin, un tourbillon voluptueux et oriental mêlant fève tonka et vanille gousse parachève la fragrance d’une touche addictive et charnelle.

Une fragrance racée présentée dans un flacon de verre dont les lignes pures rappellent la signature mode de la Maison Courrèges.

(Eau de parfum Hyperbole, Courrèges. Disponible du 1er au 15 octobre en avant-première sur les lignes Air France, dans les aéroports et sur www.courreges.com puis en parfumeries et grands magasins agréés. Vaporisateur 50ml et 100ml, prix indicatifs : 72 € et 92 €)