Gemology se fait une beauté en ligne

Gemology se fait une beauté en ligne
Gemology se fait une beauté en ligne

Après des années de recherche sur la richesse des minéraux en collaboration avec des scientifiques expérimentés, Chrystelle Lannoy crée Gemology, une ligne de soins d'avant-garde formulée à partir d'une sélection exigeante de pierres précieuses et semi-précieuses

Aujourd'hui, la créatrice inaugure sa boutique en ligne et les inconditionnels Gemology parmi lesquels on compte notamment Delphine Chanéac, Shirley Bousquet ou Thomas Dutronc, pourront désormais faire leur shopping 24h/24.

Avec son nouveau site www.gemology.fr, la créatrice vous propose également d'en savoir plus sur la philosophie Gemology et sur ses produits (techniques de formulation, secrets des pierres utilisées, gestuelles d'application en vidéo, astuces...) mais également d'entrer dans le Cercle Gemology pour être en lien direct avec elle.

En tant que membre du Cercle Gemology,
Chrystelle Lannoy vous impliquera ainsi dans les développements produits et vous aurez même le privilège de participer aux soirées VIP de la marque.

Outre la possibilité d'évaluer vos besoins et de choisir vos produits grâce à un diagnostic en ligne, vous pourrez également bénéficier à la demande d'un entretien privilégié avec la créatrice pour une réponse ultra personnalisée.

Ce sont enfin des exclusivités produits qui seront réservés aux internautes. Pour le lancement du nouveau site www.gemology.fr, venez découvrir en exclusivité à partir du 16 mai et pour trois mois, les cures d'oligoéléments pour la peau (photo).

Nouveau concept de soin Gemology, ces trois concentrés visage apportent du cuivre, du magnésium et du zinc, associés à l'acide hyaluronique, pour lutter contre le stress, la fatigue, le teint terne ou les problèmes de peaux.

En attendant de pouvoir remédier à vos carences cutanées en oligoéléments avec l'une de ces trois cures précieuses, Gemology vous invite à (re)découvrir l'un de ses produits star en participant gratuitement au Test Produit de la Mousse de Roche.

Publié le 3 mai 2010