Eduardo, make-up Artist chez T.Leclerc

Eduardo, make-up Artist chez T.Leclerc En 1881, le pharmacien parisien Théophile Leclerc invente une poudre de riz conférant au teint des femmes un éclat et un velouté incomparable. Déclinée alors en six teintes dont la mythique nuance banane, cette poudre devient rapidement le must have des élégantes de la Belle Époque. Aujourd’hui Eduardo est le make-up artist de la marque et fait sans cesse revivre l’ADN de la marque à travers de nouvelles collections de maquillage.

Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous ? Quel est votre parcours ? Avez-vous toujours évolué dans l’univers du maquillage ?

J’ai toujours été passionné par le dessin, l’art et le spectacle et suis animé d’une sensibilité exacerbée et viscérale pour la couleur, c’est pourquoi j’ai suivi des études dans le luxe et la haute couture où je me suis intéressé aux proportions du corps de la femme en particulier. Je souhaitais m’orienter vers la mode et ai commencé dans ce milieu en tant que stagiaire chez Thierry Mugler. Puis j'ai travaillé en collaboration avec Madame de Castelbajac pour la ligne d’accessoires de la Collection Ko&Co, qui mettait à l’honneur les couleurs primaires. C’est en travaillant dans la réalisation des costumes de scène de Sylvie Vartan que j’ai fait la rencontre de sa maquilleuse et ai ressenti le besoin de travailler le pinceau. Je me suis alors lancé en freelance dans le maquillage pour les défilés de mode où j’utilisais énormément la poudre banane T.Leclerc. En 2001, je suis devenu make-up artist pour T.Leclerc à Hong-Kong puis je me suis intéressé au marketing et suis devenu le directeur artistique du groupe Omega Pharma, propriétaire de la marque T.Leclerc.

Aujourd’hui, T. Leclerc présente ses nouvelles collections Automne – Hiver 2015, pouvez-vous nous en parler ?

La Collection les Mythiques est une édition limitée apportant une solution bonne mine aux femmes par la correction du teint avec les teintes orchidée, banane et tilleul qui sont les couleurs emblématiques de la marque et que nous présentons aujourd’hui soit séparées sous la forme de CC, soit mélangées dans une poudre compacte perfectrice éclat et lumière. Une poudre premier soleil vient également compléter cette collection pour illuminer le teint et offrir un hâle naturel. La Collection Ombres Divines est quant à elle une collection de maquillage en édition limitée composée d’une poudre compacte sublimant l’éclat du teint, de trois ombres à paupières à la texture crème, de trois crayons yeux waterproof, d’un eyeliner feutre ultra-fin, de trois vernis glamour et de quatre jumbo sticks pour les lèvres. Et pour sublimer le regard, le Mascara Effet Bloom est le produit phare de cette collection. Il sera proposé en noir et brun de façon permanente et en marine et violine en édition limitée. Recourbant les cils et apportant du volume, il a été étudié pour éclaircir la prunelle des yeux.

Quelles ont été vos inspirations pour la création de ces collections ?

Pour les Mythiques, nous avons eu une grande réflexion sur le rétro-chic afin d’exprimer notre fierté pour la marque T.Leclerc en réinterprétant les couleurs emblématiques de la marque. Quant à la Collection de maquillage Ombres Divines, nous l’avons imaginée en partant d’une histoire commençant par « Il était une fois » dans un esprit renaissance italienne inspiré des tableaux de Botticelli. Vous savez je n’ai pas la télé mais j’entends tout le monde me parler de Game of Thrones. Or je me suis rendu compte que cette collection était un peu dans l’univers de cette série par ses couleurs liquoreuses et baroques à la limite du gothique.

T. Leclerc est connu pour ses teintes pastel. Or aujourd’hui vous proposez des teintes plus vives, comment expliquez-vous ce changement ?

La femme T.Leclerc est une femme élégante de 35 ans et plus qui assume son esprit jeune. Aujourd’hui cette femme recherche du maquillage de correction et des couleurs à la mode. C’est pourquoi nous avons repensé la marque en la sublimant et en révolutionnant les codes de la beauté en pharmacie. Aujourd’hui grâce à T.Leclerc il est désormais possible pour cette femme de se faire plaisir avec du maquillage de correction tout en adoptant des couleurs sombres, intemporelles et féminines. Ce changement s’observe également avec nos nouveaux packagings luxueux, directement inspirés de ceux de la parfumerie sélective, et qui cassent le cliché traditionnel des packagings blancs de la pharmacie.

Quels sont vos conseils ou astuces personnels pour réussir son maquillage ?

Il est avant tout primordial d’unifier son teint par la correction. En effet le teint capitalise 80% de la beauté d’une femme quand le maquillage de la bouche et des yeux représente les 20% restants. On observe un grand retour de la bouche sang sur un teint diaphane, il faut donc éclaircir le teint. Or les femmes ont trop souvent tendance à le ternir. Pour cela il faut donc apporter de la lumière sur la zone T et éclaircir les cernes.